Le Centre Thales Alenia Space, Cannes-Mandelieu

Folio PDF Sp@ce

Le Centre spatial Cannes-Mandelieu est un acteur industriel majeur à Cannes et une légende, celle qui va des premiers hydravions aux tous derniers satellites en passant par la panoplie des missiles de la force de frappe française.

Localiser

Agrandir
Un historique fortement lié à Cannes

Il débute sur la Croisette, en mars 1921,  avec les chantiers aéronavals créés par Etienne Romano. Fou de mécanique et passionné d’aviation, il conçoit son premier hydravion, un triplace de 130 chevaux, qui décolle le 22 janvier 1922. C’est le point de départ de ce qui deviendra la première entreprise industrielle du département.

En 1936,  suite à la nationalisation des chantiers qui sonne le glas de l’ère Romano, la Société Nationale des Constructions Aéronautiques  du Sud-Est voit le jour, car le gouvernement veut éloigner l’industrie aéronautique  des frontières allemandes. Pendant la guerre, une partie de l’aéronautique française est repliée à Cannes.

Après la Libération, le site devient un centre secret de fabrication d’engins spéciaux. De la première bombe planante autoguidée aux fusées testées à Colomb-Béchar en Algérie, le Groupement technique de Cannes invente ce que seront les technologies de l’espace : propulsion, guidage, radioguidage,… Le « confidentiel défense » interdit de médiatiser les records battus à Cannes : le record de vitesse sur rail à 328 km/h le 28 mars 1952, avec un véhicule à réaction, ou le premier engin supersonique qui vole à Mach 3,6 en avril 1958.

En 1957, Sud-Aviation développe les activités liées à la force de frappe française en matière de balistique. C’est le temps des fusées et des missiles de croisière. Le centre se spécialise dans la fabrication des « cases à équipement » des missiles : le cerveau des engins situé sous l’ogive. C’est l’ancêtre du satellite qui devient avec la constitution de l’Aérospatiale en 1970, l’activité principale du site.

Dès 1970, le centre a en charge la structure, la régulation thermique, les générateurs solaires et les réflecteurs d’antenne satellitaires. L’histoire des satellites français se confond depuis avec celle du site cannois : le premier satellite géostationnaire de télécommunication, Symphonie, puis Météosat, Arabsat, Eutelsat, Spacebus, au total 100 satellites issus du centre sont en service.

A partir du début des années 1990, le site s'agrandit  et le spatial devient majoritaire ; le centre devient le premier constructeur  de satellites européens.

A partir de la fin des années 1990, le Centre se spécialise uniquement dans les activités satellites d'aérospatiale en passant d’Alcatel Space à Alcatel Alénia Space puis Thalès Alenia Space.

Les satellites réalisés à Cannes permettent de nombreuses applications 

 

- L’étude de la Terre et l’environnement
- Le climat
- Les télécommunications
- Les études astronomiques

Satellites de télécommunications : EUTELSAT

Ils assurent le relais pour la téléphonie, la télévision et l’internet.

Sentinelle météo de l’Europe : METEOSAT

Ces satellites géostationnaires permettent les prévisions météorologiques quotidiennes et l’anticipation de  phénomènes exceptionnels.

Satellites de télédétection
Le satellite Jason ( provenance NASA)

Le satellite Jason

Ils scrutent le sol terrestre. Un exemple : JASON,  dont une des missions est la surveillance des océans car il renseigne sur l’altimétrie donnant ainsi accès à la hauteur  des océans, des vagues, des marées et des courants marins.

Satellite scientifique : HERSCHEL

Les télescopes spatiaux  assurent les observations astronomiques pour différents rayonnements cosmiques.

Sonde spatiale : HUYGENS

Les sondes spatiales permettent l’étude à la surface d’objets célestes spatiaux. Huygens s’est posé sur Titan, un satellite naturel de Saturne, et permet l’étude de son atmosphère.

Bibliographie et sitographie 

- 80 ans de passion, le site de Cannes de 1919 à 1999, Editions Version Latine, 1999, Œuvre historique collective, dont Roger Béteille, Jean- Jacques Dechezelles, Philippe Jung, Guy Lebègue, etc.,
TDC Les satellites, à quoi ça sert ? Périodique SCEREN / CNES, 2005
- Mon quotidien. N° 22, L'espace et les planètes  Play Bac Presse, 2009

http://www.cannes-aero-patrimoine.net

http://eduscol.education.fr/espace/

http://www.cnes.fr/web/CNES-fr/107-mini-encyclopedie-spatiale.php