Le Mystère Picasso, film et affiche, fiche pédagogique Mystère Picasso - Fiche pédagogique

PDF Sp@ce
Présentation
Cette œuvre est emblématique du film Le mystère Picasso de Henri-Georges Clouzot. L’étude ci-après s’adresse aux professeurs et aux élèves. Elle constitue un parcours de formation, reposant sur la découverte de quatre critères : formes, techniques, significations et usages.
Elle propose différentes approches disciplinaires et transversales.
Quoi ? Comment ?

Une série de 6 photogrammes pris dans le film où Pablo Picasso est en train de réaliser une peinture.

Le sujet : Picasso  peint  et on voit les différentes étapes de la naissance de la peinture.

Les cadrages sont différents, ils permettent de saisir l’ensemble du processus créatif de Picasso et du réalisateur du film.

Parfois filmé de l’autre coté de la toile, il n’y a que la trace en train de se faire qui apparaît, en direct, ou en accéléré ( une prise de vue toute les 5 minutes). D’autres fois, Picasso est filmé de dos, on voit la main du peintre à l’œuvre. Des plans de coupe présentent son visage en gros-plan, son regard.

Que voyez-vous ?

Les 2 premiers photogrammes présentent Picasso vu de ¾ dos en train de commencer son travail de dessin en noir. Une forme commence à naître, sorte de poule.

Les 2 photogrammes suivants ne cadrent plus que l’œuvre en deux étapes :
la première où la couleur est utilisée pour le fond, pour les formes, dans le corps de la poule, un regard, un nez et une bouche apparaissent ;
la deuxième où la poule a disparu sous la figure d’un faune en à-plat noir.

Le photogramme suivant est un contre-champ du regard de Picasso, en gros plan. Le regard est intense.

La dernière vue présente la scène générale, Picasso à gauche, Clouzot au centre. C’est le dispositif de tournage.

Qui ? Quoi ? Quand ?

Pablo Picasso demande à son ami, le cinéaste Henri Georges Clouzot de réaliser un film qui dévoila son processus de création.Le film est réalisé dans les Studios de La Victorine à Nice, de juillet à septembre 1955.

Une série de créations s’enchaînent en  musique, au marqueur noir, à l’encre, au fusain, en peinture.

" Le peintre avance en tâtonnant comme un aveugle dans l’obscurité de la toile blanche. Et la lumière qui naît peu à peu, c’est le peintre qui  la crée, paradoxalement en accumulant les noirs. Pour la première fois, ce drame quotidien et confidentiel de l’aveugle de génie, va se jouer en public puisque Pablo Picasso a accepté de le vivre aujourd’hui devant vous, avec nous."

Le savez-vous ?

Picasso découvre des feutres et des encres qui traversent le papier sans baver, et la caméra de Clouzot filme devant le chevalet sur lequel est tendu le papier ; par transparence, on voit naître l’œuvre.

Plus loin dans le film, Picasso peint à l'huile, la peinture devient couvrante et donc la technique de tournage de Clouzot s’adapte : il place sa caméra derrière le peintre et filme la toile à intervalles réguliers.

Pour la peinture à l'huile, Clouzot emploie un film couleur, en cinémascope et monté plan par plan.Le film utilise tout à tour, le noir et blanc, la couleur, avec un écran normal puis Cinémascope.

Œuvres en lien

© Arte vidéo © Succession Picasso 2014

3 photogrammes du film Le Mystère Picasso de Henri-Georges Clouzot 1955

© Arte vidéo © Succession Picasso 2014

3 photogrammes du film Le Mystère Picasso de Henri-Georges Clouzot 1955

© Arte vidéo © Succession Picasso 2014

Un photogramme du film Le Mystère Picasso de Henri-Georges Clouzot 1955

Parcours culturel

  • Parcours histoire des arts : D’autres œuvres de Picasso : « Ulysse et les sirènes », « La joie de vivre ».
  • Parcours géographique : correspondances culturelles locales, les lieux de la présence de Picasso (Musée Picasso à Antibes, « La Guerre et la Paix » à Vallauris)
  • Parcours intellectuel et sensible : relations thématiques, problématiques, artistiques …d’autres formes de présentation, de la mémoire de la création artistique.

Accompagnements

Le site du musée Picasso à Antibes : http://www.antibes-juanlespins.com/les-musees/picasso

Le musée national Picasso. La guerre et la paix à Vallauris http://www.musees-nationaux-alpesmaritimes.fr/picasso

Thématiques en Histoire des arts

La scène est interrogeable par Arts, espace, temps

Les techniques employées sont interrogeables par Arts, ruptures, continuités

Disciplines

  Axes des programmes Contribution à l’HDA Œuvres/documents  en écho Transversalité
3e

Français

Narration

- Lecture de l’image animée

- Narration à partir d’une ou plusieurs œuvres

- Ecriture sur différents supports

- « Cadavre exquis »

« Mais qu'est-ce que signifie "éphémère" ? Cela signifie "qui est menacé de disparition prochaine" » Le Petit Prince
Antoine de Saint-Exupéry

- Aristote: « le temps c'est le nombre du mouvement selon l'avant et l'après. »


- Giono: « le temps c'est ce qui passe quand rien ne se passe»

- La symbolique de la représentation du temps dans la Bande-dessinée.

Arts plastiques

 L’espace, l’œuvre et le spectateur.

Le temps qui passe.

Travail plastique sur l’image en mouvement.

Interrogation plastique entre l’éphémère et le durable.

Garder la mémoire du temps qui passe.

Claude MONET, série sur la Cathédrale de Rouen, 1892-94.

Photographies animées de MAREY

Roman OPALKA, Andy GOLDSWORTHY

Sciences physiques

Notion de temps et d’énergie.

E = P x t Démontrer que l’énergie dépensée dans un circuit électrique dépend de la puissance du dipôle mais aussi du temps qui passe.  

Questionnement

Pictural Historique Narratif
  • Arts et temps : éphémérité et pérennité.
  • Création et re-création : La reprise picturale en tant qu’enrichissement, opposé à l’échec.
  • La notion de temps en histoire : introduction à la chronologie.
  • Les modifications de la représentation des événements avec l’apparition de la  photographie et du cinéma.
  • Le temps dans le récit : les formes verbales à la disposition de l’expression du passé, du présent et du futur.

Scénarii pédagogiques

Scénario 1

Didactique : la rencontre avec l’œuvre comme dernière étape d’un parcours de formation. Il y a plusieurs parcours possibles avec de multiples combinaisons auxquelles contribuent différentes disciplines : personnages représentés, artiste, techniques picturales, technique et forme du triptyque, usages de l’œuvre…

Montrer ou pas une copie de l’œuvre dessine aussi des choix pédagogiques.

Objectif pédagogique : faire de la rencontre avec l’œuvre, étape ultime, un temps de plaisir, une récompense, où l’élève a l’occasion de mettre en action ses connaissances et une culture précédemment acquises (historiques, littéraires, artistiques…). Il est en position de percevoir l’ensemble des éléments constituant, de les reconnaître et les identifier, de questionner la totalité de l’œuvre dans sa manifestation sensible réelle.

Scénario 2 

Didactique : la rencontre avec l’œuvre comme étape centrale d’un parcours de formation. En amont et en aval, il y a plusieurs parcours possibles avec de multiples combinaisons : personnages représentés, artiste, techniques picturales, technique et forme du triptyque, usages de l’œuvre … leur nombre et leur approfondissement sont plus restreints que dans le premier scénario. Montrer ou pas une copie de l’œuvre dessine aussi des choix pédagogiques.

Objectif pédagogique : préparer la rencontre avec l’œuvre et en tirer ensuite partie.

Grâce à la première étape, la rencontre avec l’œuvre est l’occasion d’éprouver du plaisir à mettre en action des connaissances partielles précédemment acquises  (historiques, littéraires, artistiques…). L’élève est en position d’identifier certains de ses éléments constituant, d’en percevoir d’autres qui lui sont à ce moment-là encore inconnus, et de questionner une partie de l’œuvre dans sa manifestation sensible réelle.

Dans un second temps en établissement, l’élève continue à questionner l’œuvre au travers du souvenir qu’il en a en faisant jouer de nouvelles connaissances ou en approfondissant celles déjà acquises. Il passe ainsi par une étape de réflexion après la perception, préalable de toute prétention à la construction d’une culture artistique.

Scénario 3 

Didactique : la rencontre avec l’œuvre sans préparation préalable comme point de départ d’un parcours de formation.

Objectif pédagogique : faire de la rencontre avec l’œuvre une occasion de découverte non guidée susceptible d’impulser la perspective d’en savoir plus…

Le temps de la rencontre est l’occasion de mettre en phase le plaisir de la découverte, les capacités de perception de l’élève libérés provisoirement des cadres scolaires et sa culture ancienne un peu enfouie.

Dans un second temps en établissement, l’élève continue à questionner l’œuvre au travers du souvenir qu’il en a et à partir duquel il acquiert de nouvelles connaissances. Après l’étape de la perception il passe par celle de l’apprentissage et de la construction d’une culture artistique.

Bibliographie / Sitographie générales

Activité pédagogique accompagnant  l’œuvre

Un travail pédagogique sur un aspect de l’œuvre de Picasso :

Analyse

  1. « Guernica » en Histoire,
  2. introduction aux mythes antiques en lettres,
  3. travail sur la métamorphose ou sur l’animation en Arts plastiques.

Projection de la séquence du film correspondant aux photogrammes.

Questions-réponses

  1. sur le film lui-même (le choix des cadrages, la lumière),
  2. sur Picasso à l’œuvre (spontanéité, créativité)
  3. sur les questions qui se posent dans la révélation des étapes d’une création artistique (magie, envie de pratique, mystère)

Pratiques pédagogiques induites

  1. En Arts plastiques, travail sur l’animation d’images successives (notion d’anamorphose),
  2. en Français, une séquence sur un « cadavre exquis ».

Activité pédagogique sur l’étude de l’affiche du film

Reprise de la description

Affiche mystere Picasso © Arte vidéo © Sucession Picasso 2014

L'affiche du film le Mystère Picasso

L’affiche du film prend pour support un photogramme du film.
De l’ambiance sombre émergent Picasso de dos et deux de ses œuvres qui lui font face.
La lumière dirigée fait ressortir l’essentiel : l’artiste et l’œuvre. La fumée et la position des jambes affirment la fugacité de l’instant, c’est un temps suspendu, celui de la réflexion face aux tableaux.
Le personnage peint sur le grand support semble se confronter à l’artiste, son regard, sa position affirment la force de l’œuvre, celle-ci s’impose à Picasso et à l’observateur.
Sur un chevalet, un portrait d’un visage endormi apporte un point lumineux et coloré.
Nous sommes confrontés à un moment de création de Picasso, en cela l’affiche porte l’esprit et la nature du film. Le titre « Le mystère Picasso » porte sens à l’ambiance magique de l’instant.

A partir des éléments présentés dans ce document et du lexique, répondre en quelques lignes à la question suivante :

En quoi l’image fait-elle écho au titre ?