La Vie, une œuvre de Marc Chagall

Folio PDF Sp@ce

En 1922, Marc Chagall écrit Ma vie. En 1964, il peint La vie. Deux œuvres autobiographiques.Lorsqu’il peint La vie, Marc Chagall a 77 ans. Le tableau est grand : il mesure près de 3 mètres sur 4. C’est toute son histoire qu’il nous raconte ici, à sa manière, à la fois onirique, fantastique, religieuse et personnelle.

Localiser

Agrandir


Ouvrir le fichier du bâtiment en 3D pour le visionner dans l’outil Google earth si ce dernier est installé sur votre matériel

la vie
Marc Chagall

Marc Chagall

Il nait en 1887 à Vitebsk en Biélorussie, meurt en 1985 à Saint-Paul-de-Vence en France. Il est naturalisé français en 1937.
Marc Chagall est né dans le ghetto juif de Vitebsk. Sa famille est très unie, pratiquante et l’Ancien Testament nourrit sa jeunesse. Il aime la musique, les fêtes, les réunions familiales. Enfant, il goûte particulièrement la compagnie de son grand-père et de son oncle, les promenades nocturnes, le temps passé à observer la lune depuis les toits de son village.

Il décide de se former à Saint-Pétersbourg. En 1910, il découvre Paris, l’atelier d'artistes « la Ruche », les musées… Il se marie avec Bella, sa bien aimée (1917) avec qui il aura une fille.

Retour en Russie

Retour en Russie

Quelques années plus tard il repart vivre en Russie. A Moscou, il découvre le cirque et les acrobates le ravissent.

Cet univers enchanté est décrit dans la partie gauche du tableau : on y voit une scène d’intérieur à Vitebsk. Un couple enlacé, et un mariage, sous un dais. Les acrobates et les musiciens peuplent l’ensemble de la toile. En bas, on distingue la Tour Eiffel.

Mais à cause des pogroms, en 1922, il fuit Vitebsk pour l’Europe et revient à Paris. Sa famille part en voiture à cheval.

L'exil

L'exil

Au cours de la Seconde Guerre mondiale, il est de nouveau contraint à l’exil, cette fois, c’est le régime nazi qui met en péril sa famille ; il embarque avec sa femme et sa fille pour les États-Unis d’Amérique. Ces deux épisodes douloureux sont peints en haut et à gauche du tableau.

Tout à côté, on peut observer le personnage de Moïse, qui tient dans ses mains les Tables de la Loi ; puis l’échelle qui symbolise l’espoir, issue du Songe de Jacob, ainsi que des mariés qui peuvent être associés aux amants du Cantique des Cantiques III. Ces motifs religieux font partie de l’univers du peintre et sont présents dans les tableaux qui composent son « Message Biblique » (premier nom du Musée Marc Chagall de Nice).

Les thèmes

Les thèmes

Le soleil, rayonnant de couleurs, figure dans « La création de l’homme » de 1956 et dans bien d’autres œuvres encore.

Ici le soleil est une figure centrale et essentielle autour de laquelle tournent les motifs. Il irradie : à son abord, le fond est clair, les motifs colorés, en s’éloignant, les motifs et les fonds deviennent plus sombres.

Par ailleurs, on remarque des animaux étranges, hybrides aux couleurs fantastiques. Ils sont nombreux dans l’œuvre de Marc Chagall (ill. 8), on  en observe sur ses céramiques, dans ses gravures, ou dessins.

Après la mort de Bella, il rencontre une autre femme « Vava », qui saura l’apaiser et le comprendre. Elle est présente, à ses côtés. On la distingue sur la droite du tableau. Marc Chagall, lui se dessine pinceaux à la main, devant son chevalet. C’est avant tout un peintre.

A la fin de sa vie, il vient habiter dans le Sud de la France, et participe à la création de la Fondation Maeght, puis à la conception du Musée du « Message Biblique » à Nice.